Mincir, évacuer notre stress, améliorer notre santé, modeler notre corps, se dépasser, être au contact de la nature sont parmi les principales motivations des coureurs… Pourtant, cette envie, cette motivation profonde que nous avons à courir ne vient-elle pas d’ailleurs ? Ce désir d’enfiler des chaussures de running et de partir transpirer pendant des kilomètres n’a-t-il pas une autre explication ?

Dans cette vidéo, que nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir, Christopher McDougall met en lumière les secrets du besoin que nous avons de courir. Il nous dévoile comment la course à pied a permis à nos ancêtres de survivre et nous fait découvrir que l’héritage qu’ils nous ont laissé nous conduit nécessairement à courir ou nous condamne à subir de nombreux maux.

Avec un brin d’ironie, on pourrait conclure sa démonstration en disant que les coureurs ne font que suivre leur instinct et leurs gènes tandis que les amoureux du canapé et des chips sont de courageux résistants qui luttent pour ne pas suivre leur nature ! Peu importe les conséquences : maladies cardiaques, cancers, dépressions, etc. Les amoureux du canapé résistent !

McDougall illustre ses propos en utilisant l’histoire de la coureuse au grand cœur Derartu Tulu qui gagna en 2009 le marathon de New York à 37 ans et les habitudes d’une tribu mexicaine d’ultra-coureurs…

Nous ne courons que pour une seule raison : nous sommes nés pour courir !

A voir, à revoir, à diffuser et à méditer quelques minutes sur son canapé avant de partir gambader, parce qu’après tout, il n’y a pas de mal à se faire du bien…